Les Gîtes de l’Euzière continuent à vous accueillir toute l’année pour vos séjours et événements privés !

Implanté sur un domaine communal en pleine nature, empreint de charme et d’authenticité, Les Gîtes de l’Euzière offrent un petit coin de paradis à quelques encablures de Coaraze.

Idéal pour se réunir, célébrer ou se ressourcer, le domaine offre quatre gîtes répartis dans deux bâtisses d’une ancienne ferme restaurée, au cœur de 4 hectares d’oliviers centenaires.

 

 

 

Chaque logement indépendant, avec son espace extérieur privatif, peut accueillir entre 4 et 8 personnes, et le domaine permet jusqu’à 26 couchages lors de sa privatisation. 

L’espace événementiel au cœur de l’oliveraie est parfait pour de grandes tablées conviviales, pour un anniversaire, un baptêmes, un mariages ou tout autre événement à partager en famille ou entre amis !

 

 

Installés en gérance depuis deux ans, Aurélien et sa famille vous propose de partager ce cadre privilégié le temps d’un week-end, pour vos vacances ou en événements privés.

N’hésitez pas à les contacter, ils vous réserveront un accueil des plus chaleureux !

contact : Aurélien 06 50 17 35 35  – lesgitesdeleuziere06@gmail.com

Plus d’infos –> https://coaraze.fr/gites-de-leuziere-accueil/

 

 

Les Bons Gestes Pour Éviter Les Fuites d’Eau

Afin de vous aider à prévenir les fuites d’eau et les consommations excessives qui peuvent entraîner des factures élevées, il est important de vérifier régulièrement vos compteurs d’eau. Voici quelques étapes simples pour détecter d’éventuelles fuites :

 

  1. Effectuer un relevé de compteur le soir
  2. Passer une bonne nuit sans consommer d’eau
  3. Le lendemain matin, comparer les chiffres

>>  Les chiffres sont identiques, il n’y a pas de fuite. Dans le cas contraire, vérifier ou faire vérifier l’installation

 

Les fuites peuvent passer inaperçues pendant plusieurs mois. N’attendez pas pour agir, vérifiez régulièrement votre compteur d’eau et contactez un professionnel en cas de doute.

 

 

Source et pour plus d’informations sur les bons geste à suivre pour économiser l’eau : https://leaubordeauxmetropole.fr/tous-acteurs/economiser-leau/les-bons-gestes-pour-economiser-leau

 

 

Enquête sur les Biodéchets : Votre Avis Compte !

 

La Communauté de Communes du Pays des Paillons lance une enquête afin de mettre en place un système de traitement et de valorisation des biodéchets sur notre territoire.

Votre participation est essentielle pour façonner cette initiative !

Répondez avant le 15 avril 2024.

 

 

Accédez à toutes les informations via les liens suivants :

🌐 Site Internet : lien vers le site

📘 Facebook : lien vers la publication

 

Votre contribution contribuera à façonner un avenir plus durable pour notre communauté.

 

Pour en savoir plus sur la CCPP => ICI

Ne brûlons plus nos déchets verts !

Sensibilisons nous à une pratique nocive pour notre environnement : le brûlage des déchets verts.

Non seulement cette méthode est extrêmement polluante, mais elle est également interdite pour les particuliers et les collectivités, sauf dérogation spécifique, et passible d’une amende allant jusqu à 750€.

Face à ce constat, il est impératif de trouver des solutions durables pour gérer les matières organiques issues de l’entretien de nos espaces verts. C’est dans cette optique que le site “BoursOVert” a été créé, grâce au soutien de l’ADEME et de la Région SUD Provence Alpes Côte d’Azur, en collaboration avec les associations Geres d’Aubagne et GESPER de Digne-les-Bains.

“BoursOVert” est bien plus qu’une simple plateforme, c’est une initiative citoyenne et écologique. Il s’agit d’une plateforme de mise en relation de personnes produisant des déchets verts et de personnes recherchant du broyat/des matières végétales. Elle offre la possibilité aux habitants de déposer leurs annonces concernant la valorisation et la gestion de leurs déchets organiques de manière écologique.

Ensemble, engageons-nous pour préserver notre environnement et adopter des pratiques responsables !

Pour déposer une annonce ou en savoir plus sur “BoursOVert”, nous vous invitons à visiter le site : lien vers le site

 

Point de la situation de nos ressources en eau

Il semble que les conclusions de l’étude hydrogéologique réalisée par le cabinet H2EA soient sans équivoque.

Considérant la répétition des périodes de sécheresse entrainant l’asséchement de plus en plus inquiétant de la source alimentant le village de Coaraze, il devient impératif de trouver une ressource souterraine suffisante pour couvrir les besoins de la commune.
Pour ce faire la mairie a confié au cabinet H2EA une étude hydrologique dont les conclusions restituées par M. Emily sont très claires:

La baisse du niveau d’eau établi par les mesures des étiages, effectués en plusieurs points, s’accentuent, se généralisant à toutes les sources.
Le point critique qui est de ne plus pouvoir disposer d’une alimentation en eau potable (AEP) suffisante risque d’être atteint rapidement.

 

 

L’optimisation des sources sur le territoire communal ne pouvant être retenue, une solution ressort donc de cette étude :

Il convient d’aller puiser l’eau dans la gouttière du synclinal de Contes (le Paillon) au droit et au pied des masses potentiellement aquifères,
« …De ce fait, pour la commune de Coaraze, il semble indispensable d’envisager des recherches d’eau par forage dans les zones noyées des différents aquifères »

Trois zones favorables de forage, d’environ 200 m de profondeur, sont sélectionnées :
dans les calcaires du turonien, au Villard
dans les calcaires karstique éocène, aux Sausettes
dans les grés oligocènes, au Calempol

Pour y parvenir le parcours est encore long, des étapes incontournables restent à franchir :
disposer du foncier, condition sine qua non, de l’intervention des institution
obtenir les autorisations légales et les aides financières pour réaliser le ou les forages exploratoires
désigner un maître d’œuvre , financer et construire l’équipement et le raccordement du forage au réseau.

Mais, nous avons désormais l’assurance du potentiel et d’une ligne directrice claire et robuste.

* Étude financée avec l’aide de l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse

Pluies et inondations : Ayons les bons réflexes !

L’été 2022 a été ponctué de sécheresses exceptionnelles et de feux de forêts sans précédents. À date, l’année 2023 semble assez similaire pour les températures sur l’arc méditerranéen. Les eaux de surface de la mer Méditerranée ont des valeurs actuellement très au-dessus des normales. La sécheresse pourrait donc laisser place à des averses et des orages intenses sur l’arc méditerranéen pouvant engendrer des inondations : en s’y préparant, en adoptant les bons réflexes, nous pouvons sauver des vies.

Pour rester informé :

–> Consultez apic – Vigicrues par météo france.fr

–> Inscription au système d’information et d’alerte GEDICOM

–> alerte.gouv.fr

De septembre à mi-décembre, les territoires du pourtour méditerranéen sont davantage exposés à des épisodes de pluie intense, qui peuvent conduire à des crues soudaines et dangereuses. En cas de pluies méditerranéennes intenses et/ou d’inondations soudaines, ayons les bons réflexes : ils peuvent nous sauver la vie.

Le ministère de la transition écologique à mis en place une campagne de communication « Pluie-inondation méditerranéennes 2023 » visant à informer les populations sur les risques de pluies intenses et d’inondations dans le département de l’arc méditerranéen,

Cette campagne met en avant les 9 actions essentielles à adopter en cas de
phénomènes méditerranéens dangereux, tels que les pluies intenses et les orages pouvant provoquer des inondations rapides :

1. Reportez tous vos déplacements, que ce soit à pied ou en voiture ;
2. Ne prenez pas votre voiture ou ne restez pas dedans ; quelques centimètres d’eau suffisent à l’emporter ;
3. Laissez vos enfants à l’école ou à la crèche : ils y sont en sécurité ;
4. Restez ou rentrez dans un bâtiment et réfugiez-vous à l’étage ;
5. Coupez, si possible et sans vous mettre en danger, les réseaux de gaz,
d’électricité et de chauffage ;
6. Ne descendez pas dans les sous-sols ou les parkings souterrains ;
7. Éloignez-vous des cours d’eau, des berges et des ponts. Pour éviter la foudre, ne vous réfugiez pas sous un arbre ;
8. Restez informé et à l’écoute des consignes des secours et de votre mairie ;
9. Contactez les personnes vulnérables et isolées en privilégiant les SMS afin de laisser les réseaux disponibles pour les secours.

KIT D’URGENCE 72H

Une fois par an, il est essentiel de vérifier le contenu de ce kit, en particulier les dates de péremption des médicaments et des denrées, et remplacer les piles…

–> Plus d’infos sur : Ecologie.gouv.fr/pluie-et-inondation

Equipement hiver obligatoire à partir du 1er novembre

Suite à la publication de la Loi Montagne II, à partir du 1er novembre et jusqu’au 31 mars, il est obligatoire d’être équipé d’un dispositif adapté en cas  d’enneigement dans certaines communes des 48 départements, dont les Alpes-Maritimes.

Voici la liste des communes du 06 : 
 Amirat, Andon, Ascros, Auvare, Bairols, Belvédère, Beuil, Bezaudun-les-Alpes, Bonson, Breil-sur-Roya, Briançonnet, Caille, Caussols, Chateauneuf-d’Entraunes,, Clans, Coaraze, Coursegoules, Daluis, Duranus, Entraunes, Escragnolles, Fontan, Gars, Gilette, Gorbio, Gourdon, Gréolières, Guillaumes, Ilonse, Isola, La Bollène-Vésubie, La Brigue, La Croix-sur-Roudoule, La Penne, La Tour, Lantosque, Le Mas, Les Mujouls, Levens, Lieuche, Lucéram, Malaussène, Marie, Massoin, Moulinet, Peille, Péone, Pierlas, Pierrefeu, Puget-Rostang, Puget-Théniers, Revest-les-Roches, Rigaud, Rimplas, Roquebillière, Roubion, Roure, Saint-Antonin, Saint-Auban, Saint-Dalmas-le-Selvage, Sainte-Agnès, Saint-Etienne-de-Tinée, Saint-Léger, Saint-Martin-d’Entraunes, Saint-Martin-Vésubie, Saint-Sauveur-sur-Tinée, Saint-Vallier-de-Thiey, Saorge, Sauze, Seranon, Sospel, Tende, Thiery, Toudon, Touët-sur-Var, Tourette-du-Chateau, Tournefort, Utelle, Valdeblore, Valderoure, Venanson, Villars-sur-Var et Villeneuve-d’Entraunes.

Pour ces communes, Il faudra au choix, ou détenir des dispositifs antidérapants amovibles (chaînes ou chaussettes), ou équiper son véhicule de pneus hiver.

Les dispositifs antidérapants amovibles : 
La réglementation permet de choisir entre chaînes métalliques et « chaînes textiles » communément appelées « chaussettes à neige ». Il en faut au moins deux, pour équiper les roues motrices.
Les chaînes métalliques (pour un usage fréquent)
– Avantages : dispositif très efficace, résistant, présentant la meilleure adhérence et tenue de route en cas de fort enneigement ou de route verglacée.
– Inconvénients : elles sont plus onéreuses que les chaussettes textiles, et plus difficiles à poser.
Il faut tenir compte de cette difficulté potentielle de pose, en situation réelle, sur le bas-côté d’une route enneigée, par temps froid. Les fabricants ont amélioré leurs dispositifs pour en simplifier l’usage, mais il est recommandé de s’exercer avant, dans des conditions plus aisées.
Les chaussettes à neige textiles (pour un usage occasionnel)
– Avantages : elles sont plus simples à poser, et moins onéreuses.
– Inconvénients : Elles sont moins efficaces que les chaînes en cas de fort enneigement, et ont une durée de vie plus courte.
Bien vérifier que les dispositifs amovibles sont adaptés à la taille de vos roues, et à l’espace entre la roue et la carrosserie.
Chaînes ou chaussettes doivent être stockées à bord du véhicule, et prêtes à servir, dès lors que le trajet emprunte un axe dans les zones concernées par la nouvelle réglementation.

Les pneus hiver :

Les pneus hiver, au sens du décret, sont les pneus relevant de l’appellation “3PMSF” (3 Peak Mountain Snow Flake), identifiables par la présence du marquage du “symbole alpin” et de l’un des marquages “M+S”, “M.S” ou “M&S”.
1) Sigle M+S

2) Sigle 3PMSF

Jusqu’au 1er novembre 2024, les pneus neige uniquement marqués “M+S” seront tolérés.

Les pneus 4 saisons (4S, All Weather, All Season ) n’ont pas de définition réglementaire : pour être considérés comme pneus hiver, il faut qu’ils soient estampillés « 3PMSF » , ou au minimum « M+S » pour la période transitoire des 3 premières années d’application de la nouvelle réglementation.

Les véhicules portant des pneus à clous sont exonérés des obligations d’équipement.

–> Plus d’infos sur securite-routiere.gouv.fr équipement d’hiver obligatoire

Plus d’infos : service-public.fr particuliers

Travaux de sécurisation AEP

Depuis la sécheresse et le tarissement de la source principale du Terron, la prise d’eau du paillon reste la seule ressource disponible pour plus de 85 % de la population.

Une première étape de réalisations a pour l’objectif de rendre ce système d’alimentation fiable .

Les points névralgiques de la station de pompage et de potabilisation sont améliorés : changement des canalisations alimentant les filtres et la bâche de reprise, reprise du turbidimètre, rénovation du circuit électrique avec une nouvelle armoire de commande, sécurisation du refoulement avec une deuxième pompe de relevage, amélioration de la transmission des commandes et alarmes entre le bassin de l’Eusiere et la station.

Un système de supervision est également déployé sur l’ensemble des têtes de réseau de prélèvement et de distribution de l’eau : station, réservoirs …

Avec cet investissement, nous allons mieux gérer l’eau disponible et gommer les risques sur le fonctionnement du réseau, mais cela ne nous donnera pas plus d’eau et les aléas inhérents à la seule prise d’eau de surface demeureront : fragilité du milieu, interruption d’approvisionnement pendant et après les crues …

Aussi, en parallèle une étude hydrogéologique menée avec le cabinet H2EA est également en cours, pour rechercher la ressource souterraine complémentaire qui nous est désormais indispensable .

Des points de forage sont envisagés , les conclusions seront remises avant la fin d’année

Une deuxième étape, cruciale, sera alors engagée pour un résultat à moyen terme . Elle aura pour but la mise en œuvre d’un forage, la réalisation de l’interconnexion de la Gardiola vers le poste du Paillon, et l’amélioration de la structure de cette station.

Cette opération d’un montant de 132 120€ TTC , est aidée par le Département 06 et l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse.

Sécheresse 2023 : Passage au stade de crise pour le Paillon

Situation 2023

Les précipitations des mois de mai et juin sont intervenues en dehors de la période de recharge hydrologique (septembre à mars), et n’ont donc pas permis la recharge des nappes qui restent à des niveaux anormalement bas pour la saison sur l’ensemble du département.

Le mois de juillet 2023 a été particulièrement sec, avec un déficit pluviométrique de près de 95 %, et des températures anormalement élevées (+ 1°C à 3°C sur le département). Une diminution nette des débits instantanés des cours d’eau est observée sur la majorité des bassins versants du département.

 

Une nette décroissance des débits des cours d’eau sur les stations encore en eau au mois de juin 2023 est observée fin juillet 2023.

BFM TV.com – Alpes-Maritimes : le village de Coaraze face a la menace d’une pénurie d’eau

Plus d’infos –> https://www.alpes-maritimes.gouv.fr/Actions-de-l-Etat/Eau/Secheresse/Arrete-secheresse-en-vigueur

Sécheresse 2022

L’arrêté n°IOME2313528A du 21 juillet 2023, portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour le phénomène de sécheresse-réhydratation des sols sur la Commune de Coaraze, pour la période du 1er avril au 30 septembre 2022, a été publié au Journal Officiel de la République Française (JORF) vendredi 8 septembre 2023.

Les assurés concernés doivent donc déclarer à leur assureur leur sinistre au plus tard dans les 30 jours suivant la publication de l’arrêté interministériel constatant l’état de catastrophe naturelle, soit avant le 8 Octobre 2023 afin de faire jouer la garantie.

Consultez ci-dessous l’arrêté interministériel publié au Journal officiel de la République française – N° 208 du 8 septembre 2023 constatant l’état de catastrophe naturelle pour la période du 1er avril au 30 septembre 2022.

 

–> Plus d’infos : RECONNAISSANCE DE L’ETAT DE CATASTROPHE NATURELLE POUR 18 COMMUNES DES ALPES-MARITIMES