Retour sur les célébrations de la Saint-Jean-Baptiste

Longtemps incertaine, tant les mesures liées au déconfinement étaient fluctuantes et imprécises, la tenue de la Fête Patronale de la Saint-Jean a finalement été partiellement possible pour annoncer l’été!

Les gestes barrière ont du être respectés lors de l’embrasement de la Jòia du samedi soir.

Ce fut également le cas lors de la cérémonie du dimanche matin, pour la messe, la procession et le dépôt de gerbe au Monument aux Morts.

Madame le Maire, ses conseillères et conseillers, ainsi que Monsieur Francis Tujague – conseiller départemental, vice-président de la CCPP et Maire de Contes – ont présenté un premier bilan des quelques mois passés depuis les élections municipales, et reparlé des projets pour la commune.

La cérémonie s’est ensuite prolongée autour d’un apéritif d’honneur sous le préau de la Place du Château.

Une Saint-Jean bien particulière, qui a néanmoins largement rassemblé les Coaraziennes et Coaraziens, toujours prêtˑes à s’émerveiller au spectacle des flammes s’élevant au cœur du vieux village dans la douceur d’une première nuit d’été, et toujours attachéˑes à marquer de leur présence l’hommage aux disparus.

Tenue du 3ème Conseil Municipal le 4 juillet

Les membres du conseil municipal sont convoqués dans la salle du Conseil Municipal, pour la réunion qui aura lieu samedi 4 juillet 2020 à 9h.

ORDRE DU JOUR

Budget communal

  • Approbation résultats 2019
  • Approbation CG (Compte de Gestion)
  • Taux des taxes
  • Subventions associations
  • Suite remboursement TEOM
  • Voirie 2020
  • Augmentation programme d’investissement
  • Avenant travaux parking
  • Travaux supplémentaires – performance énergétique PAJE
  • Désignation délégués élections sénatoriales

Budget eau & assainissement

  • Approbation résultats 2019
  • Approbation CG (Compte de Gestion) 2019
  • AEP (Adduction d’Eau Potable) parking

Questions diverses

>> Plus d’infos sur la municipalité de Coaraze

Remise des cadeaux de fin de scolarité à Coaraze

C’est devenu un rituel, chaque année la Mairie remet aux élèves du CM2 de l’école Le Blé en Herbe, qui s’apprêtent à entrer en 6ème, un lot utile à leur scolarité de collégienˑnes : un dictionnaire de Français, un dictionnaire Français-Anglais et une calculatrice.

Lundi 29 juin, dans la cour de l’école, ce sont mesdames Monique Giraud-Lazzari, maire et Christine Torri, conseillère municipale déléguée enfance-jeunesse et vie scolaire, qui ont remis ces cadeaux en présence de Bertrand Mari, directeur de l’école et enseignant CE2/CM1/CM2.

Un goûter, offert par la Mairie, a suivi ce moment d’émotion.

Ce départ d’un important contingent (dix élèves) n’affecte pas l’effectif de l’école, qui reste stable, 68 inscritˑes à ce jour pour la rentrée 2020-2021. Rendez-vous a été donné pour septembre et une rentrée avec la même équipe pédagogique.

L’eau de Coaraze à nouveau conforme!

Suite à l’alerte donnée jeudi 25 juin par l’Agence Régionale de la Santé, l’eau de Coaraze est à nouveau conforme.

Selon les préconisations de l’ARS, une chloration des bassins du Peuy et de Leuziere à été immédiatement mise en œuvre, et s’est poursuivie jusqu’à aujourd’hui. Ceci a ainsi permis de traiter tout le réseau de distribution par chloration, jusque-là traité par UV. La commune a donc, dès vendredi après-midi, été en capacité d’envoyer de l’eau conforme (c’est à dire dire chlorée), par la station du pompage du Plan de Linea, sur toute la partie desservie par le Peuy.

En parallèle des prélèvements de l’Agence Régionale de Santé, quatre prélèvements ciblés ont été réalisés par notre prestataire la SEREX, dont les résultats sont attendus prochainement.

Un contre-prélèvement réalisé lundi matin par l’ARS a donné un résultat favorable, comme précisé dans son rapport d’analyses consultable ci-dessous.

Discours de la cérémonie de la Saint-Jean-Baptiste du 28 juin

Discours de Madame Le Maire Monique Giraud-Lazzari

“Monsieur le conseiller départemental, vice-président de la CCPP
Mesdames, Messieurs les éluˑes
Mesdames, Messieurs

Je vous remercie de votre présence aujourd’hui sur cette place du château qui a connu des fêtes de la St-Jean bien plus pétillantes que celle que nous célébrons maintenant, les contraintes des évènements du COVID 19 étant encore applicables. Après cet épisode inédit, violent, et liberticide, il était important de pouvoir se retrouver et de chasser un instant cette chape de plomb de nos têtes.

Bien entendu, nous avons obtenu l’autorisation de la préfecture pour cette manifestation, mais les mesures d’hygiène sanitaire que nous connaissons doivent être respectées et je compte sur vous pour vous protéger et protéger les autres.

Merci d’être là pour rendre hommage à nos soldats morts pour la France, des soldats qui ont connu des situations angoissantes plus terribles que ce que nous venons de vivre. Ce devoir de mémoire fait partie de la fête patronale et de la tradition : associer ceux qui sont morts pour notre liberté à ceux qui vivent cette liberté. Une pensée pour ceux que nous avons perdus ces mois derniers, en particulier pour Hugo, un fidèle de nos cérémonies et pour Bernard, victime du Covid.

Nous aurions pu annuler cette fête de la St-Jean ! mais dans ces situations étouffantes, lourdes dans lesquelles nous a placé le Covid 19 et les mesures Vigipirate toujours en vigueur, un brin de respiration sans masque ne peut qu’être bénéfique pour tous.

La raison et le bon sens doivent supplanter la peur, même si les incertitudes persistent et la prudence reste nécessaire, le virus doit être combattu mais ne doit pas nous empêcher de vivre notre vie peut-être différemment qu’avant.

Pas de bal, pas d’aubades, mais le plaisir de nous retrouver après 3 mois de confinement, de pouvoir partager nos idées, nos impressions : nous ne sommes pas faits pour rester seul quoique nous en pensions. Un poète anglais du 16e siècle disait en pleine fièvre : « aucun homme n’est une île ».

L’organisation de cette fête de la St-Jean, première fête patronale sous la nouvelle mandature et avec un nouveau comité des fêtes bien rajeuni est bien évidemment assez frustrante pour tous et particulièrement pour notre nouveau président Ivan Rohaut et les membres du comité qui ont de l’énergie à revendre. Mais ce n’est que partie remise, les décisions préfectorales évoluant de jour en jour une possibilité de liberté d’entreprendre est envisageable, espérons-le, pour le 15 août et la fête de l’olivier.

Des généralités, des évidences, des lieux communs sur le COVID j’aurais pu en faire un discours… pas autant que les médias cependant, qui nous ont matraqués d’informations. Et on sait très bien que trop d’information tue l’information. La seule chose qui est certaine, ce sont les conséquences importantes et inconnues encore qui nous attendent globalement et localement. Conséquences sanitaires ; conséquences économiques, écologiques, humanitaires. Et les conséquences sociales qui portent à réflexion. Et je vous fais part des miennes.

Moi et les autres !

Dans notre intimité, dans notre rapport aux autres, dans notre quotidien, à l’école au travail, entre amiˑes, le virus est là ! Comment renouer des liens sans se toucher ? C’est notre manière de partager nos joies, nos peines, surtout nous les méridionaux ! Vous avez remarqué comment nous nous sentons gênéˑes de ne pas nous serrer la main, de ne pas nous embrasser ! C’est notre tradition, notre rituel. Même St-Jean est suspecté d’être contagieux ! Pas de bises pour lui !

Notre culture, depuis la nuit des temps, n’a jamais tenu compte des bactéries et des virus dans notre relation aux autres. Maintenant il n’est pas facile de considérer ses amiˑes et les membres de sa famille comme des menaces potentielles et nous-mêmes des menaces potentielles pour elles et eux. C’est plus facile de faire passer les étrangers, les marginaux pour des menaces pour notre bien être !

C’est par le toucher que nous acceptons l’autre et par l’absence de contact que nous l’excluons et témoignons notre indifférence. Et c’est par un contact violent que nous l’expulsons de notre société. Notre convivialité se trouve entravée par la peur de la contamination. Comment ouvrir une porte sans penser tout de suite : « où est mon gel désinfectant ? » Alors effectivement tout devient sans contact, cela a déjà commencé : porte, carte bancaire, robinets, télé-travail, télé-enseignement, télé-médecine, commerce en ligne, 5G ! Mais qui dit sans contact dit aussi sans humanité !!

Face à la peur, la parano, le repli sur soi, l’éloignement, l’isolement, l’individualisme, seules voies possibles la solidarité, le collectif, l’ouverture vers les autres, la raison et le bon sens !

Merci à toutes les bénévoles qui ont permis distribution des masques, livraison des paniers, écoutes et attentions envers celles et ceux qui en avaient besoin. En général les personnes âgées ! Cette génération si touchée par le Covid dans son corps et dans son cœur, stigmatisée, mal menée, certains responsables politiques allant même jusqu’à les priver de liberté sans leur consentement. Voire même jusqu’à les sacrifier pour faire repartir l’économie !

Pour continuer à vivre sur le même bateau il faudra peut-être apprendre à le construire ensemble, les jeunes et les vieux, les nantis comme les pauvres.
Dans ce monde en plein chamboulement, seule la tradition reste un socle solide, un peu bousculé certes mais toujours là. C’est une certitude dans ce monde de doutes alors, comme les anciens, nous avons honoré St-Jean et retrouvé une certaine convivialité. Mais un long voyage nous attend avec tous les espoirs et les impératifs d’une autre façon de vivre.

Après la tempête, l’air est plus limpide !

Programme de la commune en 2020

Il est de tradition qu’à la fête de la St-Jean, le Maire informe les citoyennes et citoyens des réalisations faites ou en cours, des projets inscrits au budget 2020.

Le COVID 19 étant passé par là, le budget de la commune ne sera mis au vote que samedi prochain, le 4 juillet, alors qu’il aurait du être voté au mois de mars. Cependant, la gestion quotidienne de la commune a été assurée par la nouvelle équipe en fonction depuis seulement un mois, les conseillères et conseillers ont anticipé leurs actions selon les axes déjà en place et sous la houlette de la commission finance dont la rapporteuse est Eva Berton-Faure.

Dans le cadre de notre nouvelle gouvernance – qui n’en est qu’à ses balbutiements – mise en avant dans notre campagne électorale, la parole est donnée aux conseillers en pleine autonomie et sous ma responsabilité. Et nous avons déjà une initiative citoyenne arrivée sur mon bureau concernant le transport des aînés que nous allons étudier. Eva va elle-même vous présenter bilan et orientations.
Prise de parole d’Eva Berton-Faure, 3ème adjointe, déléguée aux Finances

La partie technique et les projets en cours, c’est Gérard Saramito, premier adjoint, qui les commentera… avec l’aval de Joao Cipriano ainsi qu’Albert Philip (pour la régie de l’eau).
Prise de parole de Gérard Saramito, 1er adjoint délégué aux Travaux

Nous remercions le Département et la CCPP, représentés aujourd’hui par Francis Tujague, pour les aides qu’ils nous ont attribuées afin de maintenir un investissement de poids alors que les contraintes financières et fonctionnelles de l’état étaient pesantes.

Un élément positif des conséquences de la crise, si je puis dire, c’est la reconnaissance par l’état, pour le moment (nous sommes dans une période de doute permanent), de l’importance de la commune en tant que collectivité. Nous verrons la suite !

La commission manifestation et fêtes a déjà anticipé sur leur actions futures en organisant leur premier apéritif d’honneur.

L’école a été objet de bien des incertitudes depuis la mi-mars, Christine Torri, rapporteuse de la commission vie scolaire vous parlera de l’organisation de la rentrée 2020.
Prise de parole de Christine Torri, déléguée à la vie Scolaire

Coaraze a, avec la Culture, une relation ancienne et très forte, que le Covid n’aura pas su anéantir. Alain Ribière va nous le rappeler.
Prise de parole d’Alain Ribière, délégué à la Culture, la Vie associative et au Patrimoine

Vous avez peut-être parcouru le nouveau site COARAZE.fr et reçu la newsletter Coaraz’Actu constaté le travail complet et précis que la commission communication, avec Maud Régent, a déjà accompli.
Prise de parole de Maud Régent, chargée de la Communication

Le fonctionnement de la CCPP pendant cette période a été compliqué à maintenir en place, mais il a permis d’assurer les principaux services publics : ramassage des ordures ménagères et accueil des enfants du personnel soignant. Je laisse le soin au premier vice-président de vous en parler.”
Prise de parole de Francis Tujague, Vice-Président de la Communauté de Communes du Pays des Paillons

>> Plus d’infos sur la municipalité de Coaraze

Tenue du 1er Conseil Communautaire de la CCPP 06 le 25 juin – retransmission en direct

Le jeudi 25 juin 2020, à 18h, dans la salle de spectacle de l’Hélice à Contes, se tiendra le premier Conseil Communautaire de la Communauté de Communes de la Vallée des Paillons.

Afin de respecter les conditions de sécurité sanitaire liées à l’état d’urgence, cette réunion ne sera pas ouverte au public. Pour respecter le caractère public, les débats seront accessibles en direct par voie électronique via le site www.ccpp06.fr.

Les mesures de distanciation sociale seront appliquées. Cette séance sera soumise aux règles particulières suivantes : le quorum se situe à 1/3 des membres présents et représentés, et chaque conseiller peut être porteur de
deux pouvoirs au lieu d’un habituellement.

L’ordre du jour sera le suivant :

1/FINANCES

-examen des comptes de gestions 2019
-examen des comptes administratifs 2019
-examen des affectations de résultats 2019
– examen du rapport d’orientations budgétaires 2020
-examen des projets de budgets primitifs 2020
-examen des taxes locales 2020 : GEMAPI, TEOM, TFB TFNB
-examen de la dotation de solidarité communautaire 2020
-examen de la subvention au CASC 2020
-examen du loyer de la micro-crèche de Coaraze
-examen de la dotation aux chapiteaux 2020

2/ AMENAGEMENT

-Convention avec l’INCA pour 2020

3/ MARCHES PUBLICS

-Information sur les marchés publics passés par délégation

4/ ENFANCE JEUNESSE

-Examen des subventions pour les accueils de loisirs

5/ DECHETS MENAGERS

-Avenant traitement des déchets ménagers résiduels de la CCPP (enfouissement)
-Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public d’élimination des déchets

6/ RESSOURCES HUMAINES

-Modification du tableau des effectifs
-Primes Covid

La première Newsletter “Coaraz’Actus” voit le jour!

“Chers Coaraziennes, Chers Coaraziens,

C’est une première pour Coaraze ! Une première newsletter. Une première très attendue puisque vous êtes déjà plus de 160 inscrites et inscrits pour la recevoir. Un plus pour une communication plus proche des citoyennes et des citoyens, plus transparente. Pour une information plus rapide et efficace.

Complément du site, c’est un des moyens de partage parmi d’autres (panneau lumineux, affichage, So Portal, distribution en porte à porte) que la nouvelle municipalité a mis en place dès son élection.

La très grande confiance que vous nous avez accordée aux élections municipales du 15 mars 2020 en votant très majoritairement liste entière est un encouragement et un soutien très importants pour la mission que s’est donnée « Coaraze, notre bien commun » : assurer une gestion adaptée à la vie coarazienne tout en restant à l’écoute des initiatives citoyennes.

La crise sanitaire que nous sommes encore en train de vivre pourrait nous faire régresser, mais pourrait bien aussi accélérer des modifications indispensables sociétales, économiques, écologiques et culturelles de notre monde. C’est l’espérance d’un avenir plus motivant pour toutes et tous, et en particulier pour la jeunesse, si nous sommes capables de ne pas refaire les erreurs « d’avant ».

Un vent souffle sur le monde en bourrasques déroutantes, sans vraiment savoir où nous, simples habitantes et habitants d’ici bas, allons être emportéˑes. Il soulève avec lui nos incertitudes, nos doutes, nos peurs…, nos espoirs !

Les temps changent et évoluent. C’est une évidence, et une bonne chose si les actions engagées respectent les valeurs fondamentales de la République : la liberté, l’égalité et la fraternité.”

Monique Giraud-Lazzari
Maire de Coaraze

“Es una premiera per Coarasa ! Un premier bulletin novèu. Una premiera totplen asperada estent que siatz ja 160 marcadi e marcats per la recevre. Un mai per una comunicacion mai vesina dei citadinas e dei citadins, mai trasparenta. Per una informacion mai rapida e eficaça.
Complement dau site, es un dei mesos tra d’autres (panèus luminós, afichatge, So portal, distribucion de pòrta a pòrta) que la municipalitat novèla a mes en plaça a pena elegida.
 
La pròpi grana fet que n’avètz balhada ai eleccions municipali dau 15 de març dau 2020 en votant en larga majorança  per la lista tota es un encoratjament e un sosten pròpi important per la mission que s’es donada « Coarasa, lo nòstre ben comun » : assegurar una gestion adaptada a la vida coarasiera en demorant a l’escota dei iniciativas citadini.
La crisa sanitària que siam encara per viure porria ben nen faire regressar, mas porria finda accelerar de modificacions indispensabli societali, economiqui, ecologiqui e curturali dau nòstre monde. Es l’esper d’un avenir mai motivant per toti e toi, e en particular per la joinessa, se siam capables de pas tornar faire li errors de « denant ».
Un vent bofa sus lo monde en chavanas desasseguranti, sensa pròpi saupre dont nautres, simples estatjantas e estatjants d’aquí bas, serem estirassats (-di). Emb’eu leva li nòstri incertessas, lu nòstres dubis, li nòstri paurs…, lu nòstres espers !
Lu temps cambian e evoluan. Es una evidença, e una bòna caua se li accions menadi respectan li valors fondamentali de la República : la libertat, l’egalitat e la fraternitat.”
 
Mònica Giraud-Lazzari

Une quarantaine de bénévoles pour la confection et la distribution de masques

La solidarité Coarazienne a fait ses preuves lors de cette période de confinement durant laquelle de nombreuses et nombreux bénévoles ont œuvré au service de la population.

Pas moins de 636 masques en tissu, dont certains de taille enfant, tous plus beaux les uns que les autres, ont été confectionné par une dizaine de couturières bénévoles !

Cette production locale a permis d’équiper la population d’un masque par personne, qui plus est de très belle qualité! De nombreux messages de remerciements de la part des Coarazien.ne.s très touché.e.s par leur dévouement au service de tou.te.s sont parvenus à la Mairie.

C’est ensuite une trentaine de Coarazien.ne.s, référents de leur quartier, qui se sont portés volontaires pour assurer la distribution de ces masques à la population.

Bravo et encore merci pour ce geste de solidarité exemplaire et ce magnifique travail accompli !

La Mairie a également distribué, en priorité à ses agents actifs pendant le confinement, près de 1000 masques papier reçus du Département et près de 350 masques en tissu (lavables 20 fois) reçus de la Région.

>> Plus d’infos sur les services de santé et sociaux à Coaraze