Village en Poésie

Coaraze labellisé “Village en Poésie”

Coaraze, Village du Soleil et des Cadrans Solaires, a une longue histoire avec la poésie.

En 1953, y est élu maire de la commune M. Paul Mari. Plus jeune maire de France, il est par ailleurs… poète, lauréat du prix François-Villon. Sous sa mandature se déroulent chaque été les Rencontres poétiques où se côtoient poètes, éditeurs, peintres, écrivains, philosophes, dans une effervescence qui dépasse le cadre “niçois”. Jean Cocteau a ainsi présidé les Rencontres poétiques de Provence créées en 1955.

Réunies et animées par le poète et critique d’art Jacques Lepage, ces rencontres voient affluer chaque année jusqu’en 1970, des centaines d’artistes, de philosophes, d’éditeurs et surtout de poètes de la francophonie (création du Centre International de Coordination des Revues de Poésie).

Cette activité poétique à Coaraze ne s’est jamais éteinte : en témoignent la voix significative d’Alan Pelhon, poète occitan (1946-1994) et l’installation de L’Amourier, éditeur tourné essentiellement vers la poésie, dès sa création en 1995.

De nombreuses initiatives et rencontres littéraires, notamment en mars (Printemps des poètes) et en juin (Voix du Basilic) rythment la vie poétique du village.

Le label

Lors de sa session du 14 janvier, le jury du label “Ville et village en poésie” a décidé d’attribuer ce label à la commune de Coaraze.
« Le jury a apprécié les efforts consentis en vue de l’attribution du label et reconnait la qualité des initiatives engagées, notamment pendant le Printemps des Poètes, et grâce à la présence des éditions de l’Amourier. »

>> Plus d’infos sur Le Printemps des Poètes